ACTUALITÉ

À la une

Sélection pour lutter contre le sexisme

Cette semaine, nous vous proposons quelques ouvrages en écho à la publication du rapport du HCE sur le sexisme :

Féminismes : 150 ans d’idées reçues, de Christine Bard

S’il est un terreau fertile pour les idées reçues, c’est bien le féminisme et son histoire. Préjugés innocents ou délibérément antiféministes, ces idées reçues ont la vie dure et nourrissent les malentendus et les attaques qui impactent les luttes et les disqualifient.
Des suffragettes à Nous toutes, en passant par l’incontournable MLF, ce livre dévoile des combats passionnés et passionnants, au cœur de controverses essentielles dans le débat public. Les divergences politiques et philosophiques traversant également les mouvements féministes, l’autrice entre dans le vif des querelles pour en expliciter le sens. Qu’il s’agisse de la laïcité, de la parité, de l’écologie, des normes corporelles, de la révolution sexuelle ou encore de l’écriture inclusive, des féminismes pluriels apportent des réponses plurielles, présentées ici avec nuance et pédagogie.

Voir la fiche du livre ICI.

Transidentités et transitudes, de Karine Espineira et Maud-Yeuse Thomas

Si la transidentité n’est pas un fait nouveau, les franchissements de genre suscitent toujours préjugés, brutalités, théories et pressions sur les existences des personnes concernées. Lorsque l’on évoque les transidentités, des questions viennent ainsi inéluctablement : comment un homme pourrait-il devenir une femme ? Une femme, un homme ? Ces formulations ont-elles un sens ? Pour qui et pourquoi ? Une autre question surgit : quel est le sens du mot devenir ? Car les transidentités, appréhendées par le concept d’identité de genre ou sous l’idée d’expériences de vie trans, réinterrogent l’analogie « naissance = assignation ».
C’est tout l’enjeu de cet ouvrage que de montrer que les transitions sont plurielles et bien plus complexes qu’un passage sans retour d’un point A à un point B, que le verbe « devenir » doit être pris au sens fort de « devenir enfin la personne que l’on est ». Être trans est ainsi une expérience du monde qui questionne la construction sociale qu’est la binarité.
On ne naît pas, on devient…

Voir la fiche du livre ICI.

Questions de genre, de Perrine Lachenal

Le « genre » véhicule peurs et fantasmes. Mal connu, le mot est employé à tort et à travers et instrumentalisé politiquement, ce qui réduit généralement les débats à un florilège d’idées reçues. Il serait ainsi une « mode américaine », une « lubie de féministes » ou encore une « théorie fumeuse », voire dangereuse, cherchant à nier les différences entre les femmes et les hommes et à s’immiscer dans les salles de classe et les têtes des enfants… Face à tant de confusion, il est fondamental d’apporter un éclairage sur ce que le genre est, et sur ce qu’il n’est pas. Car le genre est un concept bien précis et tout à fait sérieux.
Les études sur le genre constituent en France un champ de recherche florissant et dynamique, au sein duquel sont analysées des questions fondamentales portant sur des sujets aussi variés que le travail, la santé, le langage, la violence, la sexualité ou encore le sport, la famille, la religion, etc.
C’est précisément pour cela qu’il est essentiel de rendre les réflexions sur le genre accessibles au plus grand nombre, au-delà du milieu universitaire où elles sont encore trop souvent confinées.

Voir la fiche du livre ICI.

Vers une société du care, de Caroline Ibos, Aurélie Damamme, Pascale Molinier et Patricia Paperman

Difficilement traduisibles en français, apparemment « importées » des États-Unis, les éthiques du care répondent à une préoccupation de plus en plus prégnante dans notre société, celle du soin, au sens ordinaire et non médicalisé du mot.
Or, si le care est largement étudié outre-Atlantique, il a fait l’objet de peu de publications en France jusqu’à présent, alors même qu’un vrai travail interdisciplinaire a été mené par les chercheurs et chercheuses françaises (philosophes, socio­logues, psychologues, politistes, etc.). Le rayonnement de ces ­travaux au niveau international faisant d’ailleurs que l’on parle ­désormais d’« école française du care ».
La perspective du care, encore peu connue, est un enjeu majeur de notre monde commun. Les autrices cherchent ici à en montrer les multiples aspects afin que chacun puisse en percevoir les contours pour, in fine, y prendre sa part.

Voir la fiche du livre ICI.

 

 

À la une

Rencontre avec Manon-Nour Tannous

Manon-Nour Tannous, docteure en relations internationales, présentera son nlivre La Syrie au-delà de la guerre le jeudi 2 février 2023 à 19h à l’Institut du monde arabe, dans le cadre des Jeudis de l’IMA.

Au cœur de l’actualité depuis plus d’une décennie, la Syrie offre un visage meurtri par une guerre interminable qui occulte sa puissance et sa richesse passées.
Focalisé sur cette guerre, on en oublie la Syrie « d’avant », celle de l’Antiquité, d’Alep, de Damas, de Palmyre et, plus récemment, la Syrie des accords Sykes-Picot qui devient le cœur du nationalisme arabe. Passée en coupe réglée sous le régime Assad, les images qui nous parviennent depuis sont souvent caricaturales : État laïc, mosaïque communautaire, présidence modernisatrice de Bachar, collusion avec l’Iran et lutte sans merci contre Israël… et pour finir, l’alternative du « soit Bachar, soit Daech ».
S’appuyant sur une analyse précise de l’histoire et la société syriennes, Manon-Nour Tannous nous invite à dépasser les idées reçues et les raccourcis sur cet acteur majeur du Moyen-Orient.

Voir la fiche du livre ICI.

Informations pratiques :
Institut du monde arabe
1, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Bibliothèque niveau 1
Accès libre dans la limite des places disponibles
Toutes les infos sur le site de l’IMA ICI.

Agenda

Conférence avec Valentine Zuber

Conférence avec Valentine Zuber, autrice de « La Laïcité en débat », le samedi 4 février 2023 à 16h à Rouen, sur le thème Protestantisme et laïcité : une histoire riche de sens.

Les débats sur la laïcité, qui agitent à intervalle régulier l’espace politico-médiatique en France depuis une trentaine d’années, n’ont malheureusement pas contribué à éclaircir la définition de ce principe essentiel de notre République. Reflets d’anciennes positions antagonistes réactivées par une visibilisation accrue du religieux dans nos sociétés si profondément sécularisées, ils prennent souvent un tour idéologique qui excède largement l’esprit initial de cet outil juridico-politique à la fois pragmatique et libéral. Ces confrontations nous font parfois oublier qu’il n’y a pas une Laïcité, mais des formes diverses et contextualisées de laïcités. Chaque type de laïcité est en effet le résultat d’un processus historique long de modernisation politique et sociale, différencié selon les espaces politiques et les forces en présence, qu’elles soient civiles ou religieuses.
C’est à l’éclaircissement des attendus de ce débat, souvent passionnel et parfois confus, que cet ouvrage est consacré.

Voir la fiche de son livre ICI.

Infos pratiques
samedi 4 février 16h
45 rue Buffon, Rouen

Agenda

Rencontre avec Frédéric Sallée

Frédéric Sallée, auteur de La Mécanique de l’histoire, donnera une conférence sur les idées reçues sur l’histoire le mardi 7 février à 20h30 à Anglet dans le cadre du cycle de conférences philosophie proposé par Christophe Lamoure.

L’histoire est omniprésente dans notre quotidien, à travers l’école, les documentaires ou les revues de vulgarisation. Mais ses fondements et ses codes sont souvent méconnus et mal compris du grand public. Or, elle forme l’esprit critique et nécessite une approche disposant d’outils scientifiques, nécessaires à la compréhension du monde. Comprendre l’Histoire, sa mécanique et ses codes, c’est ainsi comprendre que l’historien ne converse pas seulement avec les morts, mais qu’ils s’adressent aux vivants, leur insufflant ce supplément d’âme du passé pour leur faire comprendre où ils vont.

Pour voir la fiche du livre, cliquez ICI.

Informations pratiques
Ecuries de Baroja
19, Rue des Quatre Cantons
Anglet 64600
culture@anglet.fr
Réservations en ligne sur le site de la ville ICI.

Agenda

Rencontres Écrire à l’encre violette

Après des siècles d’un silence quasi-entier, plusieurs œuvres ouvertement lesbiennes sont publiées au tout début du XXe siècle. Depuis lors, des années folles à l’après-guerre, de l’histoire militante des années 1970 à la naissance de l’édition spécialisée, jusqu’à l’effervescence du début du XXIe siècle, ce sont des centaines de textes qui disent et théorisent leur existence. Parcourant tous les genres, ils mettent en scène le lesbianisme, nomment et nourrissent une culture partagée, en réactivent la mémoire et les noms.
Né du constat d’une mémoire immense, mais enterrée, éclatée et négligée, Écrire à l’encre violette souhaite rendre compte de l’ampleur de ce dialogue lesbien : il intègre et modifie le cadre de la littérature, ouvre d’autres perspectives en bousculant ses normes.

Pour voir la fiche du livre et en lire un extrait, cliquez ICI.

– Rencontre avec Margot Lachkar et Alexandra Antolin à la librairie Les Modernes à Grenoble le 22 février.

Infos pratiques :
6, rue Lakanal
38000 Grenoble
Précisions à venir sur leur site ICI.

– Conférence avec Margot Lachkar et Alexandre Antolin à Saint-Martin-d’Hères le 23 février 2023 de 17h30 à 19h30 sur la thématique « Étudier les littératures lesbiennes » dans le cadre « Enquêter sur et avec le genre : une discussion interdisciplinaire »

Informations pratiques :
Conférence gratuite et ouverte à toutes et tous, en présentiel ou en distanciel.
MSH Alpes
1221 avenue Centrale
38400 Saint-Martin-d’Hères
Informations sur la page du séminaire ICI.

 

Agenda

Expo Anatomie comparée des espèces imaginaires !

La nouvelle édition du livre de Jean-Sébastien Steyer et Arnaud Rafaelian, Anatomie comparée des espèces imaginaires (parution le 15 septembre 2022), a donné lieu à une exposition itinérante qui commence au Musée du château des ducs de Wurtemberg à Montbéliard du 17 septembre au 12 mars 2023. Elle voyagera ensuite au Museum de Nantes, au Museum d’Auxerre pour se terminer au Musée Buffon de Montbard en 2025.

Films, BD, comics… les univers fictionnels passionnent et regorgent d’êtres imaginaires qui empruntent leurs caractéristiques fantastiques à des espèces bien réelles. Des dragons de la mythologie à notre voisin Totoro, du monstre d’Alien à la Vouivre, l’exposition Anatomie comparée des espèces imaginaires est l’opportunité de découvrir l’anatomie comparée et les sciences de l’évolution (paléontologie, biologie, …) à travers l’analyse rigoureuse mais amusante d’espèces fantastiques.

Cette exposition de 200 m2 présente de grandes planches anatomiques d’Arnaud Rafaelian, des sculptures volumiques originales réalisées par Ophys et des textes de Jean-Sébastien Steyer. Elle a été construite en partenariat entre le musée de Montbéliard, le Museum de Nantes, le Museum d’Auxerre et le Musée Buffon de Montbard.
Commissariat d’exposition : Jean-Sébastien Steyer.

Infos pratiques :
Musée du château des ducs de Wurtemberg
Cour du château
25200 Montbéliard
03 81 99 22 61
musees@montbeliard.com
Téléchargez le dossier de presse ICI.
Plus d’informations sur le site du musée de Montbéliard ICI.

Pour voir la fiche du livre et le commander cliquez ICI.

Top