1 juin 2011

EAN : 9782846703840

14 x 20,5 cm - Broché - 176 pages

18,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9782846704809

12,99 €

Clichés tibétains

idées reçues sur le Toit du monde

Françoise ROBIN

  • Lire un extrait

Peu de pays suscitent autant d’intérêt tout en étant aussi méconnus que le Tibet. Et pourtant, il est loin le temps de Tintin et d’Alexandra David-Néel. Aujourd’hui, des milliers d’Occidentaux se rendent tous les ans au Tibet, le dalaïlama parcourt la planète… mais les clichés ont la vie dure ! S’appuyant sur les textes des spécialistes et les sources écrites tibétaines, Françoise Robin et une équipe de spécialistes nous permettent d’affiner notre vision de ce pays, de son peuple et de sa culture. Les pro-Tibétains seront en désaccord avec ce qu’ils interpréteront comme une entreprise de désenchantement, les anti-Tibétains désapprouveront les analyses historiques… Et c’est justement là l’objectif : donner à voir ce pays tel qu’il est et non tel que pro- ou anti- voudraient qu’il soit.

Françoise Robin est maître de conférences à l’INALCO et spécialiste du Tibet. Elle a dirigé le cahier « Littérature contemporaine du Tibet » de la revue Siècle 21 (n° 18, mars 2011) et est l’auteur de plusieurs traductions de textes littéraires et de contes tibétains en français.

Cet ouvrage a été écrit en collaboration avec : 
Étienne Bock, titulaire d’un D.E.A. de tibétain (INALCO) ; 
Isabelle Henrion-Dourcy, professeure adjointe, Département d’anthropologie, université Laval, Québec ; Thomas Kerihuel, doctorant à l’INALCO, rattaché à l’équipe ASIEs-INALCO ; Nicolas Tournadre, professeur de linguistique, université de Provence, CNRS-Lacito ; Alice Travers, docteur en histoire, chargée de cours à l’INALCO, rattachée au Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (UMR 8155).

Sur demande de l’auteur, les droits de cet ouvrage sont reversés à l’association TALI Tibet

 

Sommaire

Introduction

Tibet d’hier

« Le Tibet est un petit pays. »

« Le Tibet est demeuré isolé du monde jusqu’en 1959. »

« Le régime qui a précédé l’invasion chinoise était une théocratie. »

« Le régime tibétain traditionnel était un système féodal qui opprimait le peuple et reposait sur le servage. »« Le gouvernement tibétain a entretenu des liens avec l’Allemagne nazie. »

Tibet d’aujourd’hui

« Le Tibet fait partie de la Chine depuis 700 ans. »

« La Chine revendique le Tibet pour des raisons historiques. »

« L’invasion chinoise a fait un million de victimes chez les Tibétains. »

« Un grand nombre de Tibétains vit en exil. »

« Les forces occidentales soutiennent la résistance tibétaine. »

« Les Tibétains n’auraient pas pu accéder à la modernité sans la Chine. »

« Le dalaï-lama est le chef religieux et politique de tous les Tibétains. »

Culture et civilisation

« La Chine a détruit tous les monastères du Tibet pendant la Révolution culturelle. »

« Tous les Tibétains sont bouddhistes. »

« Les Tibétains sont non-violents. »

« La culture tibétaine authentique n’est plus préservée qu’en exil. »

« Tout l’art et la culture du Tibet sont bouddhiques. »

« La langue tibétaine n’est pas enseignée au Tibet. »

« Les Tibétains sont des nomades. »

« Les Tibétains ne mangent pas de viande. »

Conclusion

 

Presse

– Ouvrage cité dans un article d’Isabelle de Gaulmyn sur le site du journal La Croix (mis en ligne le 18 novembre 2012). Pour le lire, cliquez ICI.
– Françoise Robin était l’invitée de l’émission Chine Hebdo du 28 avril 2012 sur BFM Radio. Pour l’écouter, cliquez ICI.
– Compte rendu de l’ouvrage dans la revue Orients de février 2012 (Bulletin de l’association des anciens élèves et amis des langues orientales). Pour le télécharger, cliquez ICI.
– Françoise Robin a participé à l’émission « Tibet, le feu sous la glace » sur RCF le 4 novembre 2011. Pour écouter ou podcaster l’émission, cliquez ICI.
– Françoise Robin a été interviewée sur RSR (Radio Suisse Romande) dans l’émission Babylone diffusée le 27 septembre 2011. Pour écouter ou podcaster l’émission, cliquez ICI.