1 mars 2008

EAN : 9782846701983

10.5 x 18 - format poche - broché - 128 pages

10,95 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

La Mondialisation

Jean-Claude RUANO-BORBALAN, Sylvain ALLEMAND

  • Lire un extrait

« La mondialisation est un phénomène récent », « Les gouvernements sont impuissants », « La mondialisation, c’est le triomphe du libéralisme sauvage », « La mondialisation profite aux pays riches », « Les multinationales sont les nouveaux maîtres du monde », « Nous vivons dans un village global »… Assimilée, à l’origine, au libéralisme économique, la mondialisation a induit d’importantes mutations au cours de ces dernières années : économie solidaire, environnement, culture… elle n’est plus seulement synonyme de capitalisme « sauvage ». Cette nouvelle édition est l’occasion de revenir sur ses évolutions les plus récentes.

Sylvain Allemand est journaliste scientifique.
Jean-Claude Ruano-Borbalan, co-fondateur du magazine Sciences Humaines, chargé de cours à l’université Paris V, est aussi chercheur et professeur associé au CNAM.

 

Sommaire

Introduction

Économie

« La mondialisation est un phénomène récent. »

« La mondialisation, c’est le triomphe du libéralisme sauvage. »

« La mondialisation détruit les emplois. »

« Les gouvernements sont impuissants. »

« Les multinationales sont les nouveaux maîtres du monde. »

« La mondialisation, c’est la tyrannie des marchés financiers. »

« La mondialisation favorise les crises et les krachs. »

Politique

« Un citoyen mondial est en train de naître. »

« La mondialisation n’a que faire de la démocratie et des droits de l’homme. »

« La mondialisation profite aux pays riches. »

« Les États-Unis dominent le monde. »

« La mondialisation favorise le crime organisé. »

Société


« Nous vivons dans un village global. »

« La mondialisation détruit l’environnement. »

« Les hommes pourront circuler plus facilement. »

« La mondialisation aggrave la pauvreté dans le monde. »

« Nous allons vers un choc des civilisations. »

« Les cultures sont menacées. »

« La mondialisation c’est la « marchandisation » de l’éducation. »

Conclusion