1 juin 2009

EAN : 9782846702560

10.5 x 18 - format poche - Broché - 128 pages

10,95 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9782846709675

6,99 €

Le Polar

Audrey BONNEMAISON, Daniel FONDANÈCHE

  • Lire un extrait

« Les bons polars sont américains », « C’est du roman de gare », « Le polar, c’est du sexe et du crime », « Le thriller, c’est du polar en plus sanglant », « Le héros trouve toujours le criminel à la fin de l’histoire »… Le polar tout le monde sait ce que c’est. Tout le monde en a lu, en a vu. Le polar, on l’aime ou on le méprise. On est accro, ou écœuré… et les lieux communs abondent : « sous »-genre, palpitant, provoquant, mais pas sérieux ! C’est oublier que certains auteurs de « polar » figurent parmi les plus grands noms de la littérature…

Daniel Fondanèche est enseignant-chercheur à Paris-VII où il dirige des travaux sur les paralittératures. Auteur d’essais, d’articles « savants », d’anthologies, de dramatiques et de nouvelles, il est aussi critique pour une revue professionnelle depuis une trentaine d’années.
Audrey Bonnemaison est directrice d’une agence de communication éditoriale spécialisée dans les cultures populaires (littérature, musique, BD et comics).

 

Sommaire

Introduction

La scène du crime

« Le polar est né au XXe siècle. »

« Les bons polars sont américains. »

« C’est du roman de gare. »

« Le polar est un genre en soi. »

« Le polar est sexiste. »

La fabrique du crime

« Le polar, c’est du sexe et du crime. »

« Le héros trouve toujours le criminel à la fin de l’histoire. »

« Les polars sont pour les détraqués. »

« Le polar donne de “mauvaises idées” au citoyen. »

« Les couvertures de polars sont laides. »

Les voies du polar


« Tous les bons polars ont été portés à l’écran. »

« Le polar est aussi bien en BD. »

« Le thriller, c’est du polar en plus sanglant. »

« Les polars sont mauvais pour les enfants. »

« Tout a déjà été fait en matière de polar. »

Conclusion