1 janvier 2010

EAN : 9782846702959

10.5 x 18 - format poche - Broché - 128 pages

10,95 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9782846709194

6,99 €

L’Ethnologie

Jean COPANS

  • Lire un extrait

« Les conquêtes coloniales, puis la modernisation économique, ont fait disparaître les primitifs », « Il faut vivre avec les primitifs pour les comprendre de l’intérieur », « Les sociétés sans écriture n’ont pas de culture », « L’ethnologie s’intéresse aux pays lointains mais pas à la France et à l’Europe », « L’ethnologie, ça s’apprend sur le terrain, pas à l’université »… Jean Copans analyse les différentes facettes de l’ethnologie et nous permet de découvrir les richesses de cette discipline dont on ne retient bien souvent que la dimension « exotique/bon sauvage », mais qui va bien au-delà, comme en témoigne la diversité des terrains de la nouvelle génération d’ethnologues.

Jean Copans est professeur émérite de sociologie à l’université Paris-Descartes. Anthropologue africaniste, spécialiste de l’histoire et des méthodes de l’ethnologie et de l’anthropologie.

 

Sommaire

Introduction

Une science de l’Homme ou des hommes ?

« On fait de l’ethnologie depuis l’Antiquité. »

« Les conquêtes coloniales, puis la modernisation économique, ont fait disparaître les primitifs. »

« L’ethnologie est moins universelle que l’anthropologie. »

« L’ethnologie n’est pas nécessaire pour comprendre notre culture. »

L’ethnologie : une question de point de vue

« Ethnologues, écrivains-voyageurs, journalistes… c’est du pareil au même. »

« L’ethnologie met toutes les sociétés sur le même plan. »

« Il faut vivre avec les primitifs pour les comprendre de l’intérieur. »

« L’ethnologie est plutôt un métier d’homme. »

Nos contemporains les primitifs


« L’ethnologue ne s’intéresse qu’à des populations et à des coutumes bizarres. »

« Les sociétés sans écriture n’ont pas de culture. »

« Les sociétés primitives ne connaissent pas le marché : elles n’ont pas d’économie. »

« Les sociétés primitives sont anarchiques. »

« Les ethnologues étudient des ethnies. »

« L’ethnologie s’intéresse aux pays lointains mais pas à la France et à l’Europe. »

L’ethnologie face au monde d’aujourd’hui


« Les arts premiers n’ont rien à voir avec l’ethnologie. »

« Les ethnologues sont des bénévoles d’ONG qui s’ignorent. »

« La mondialisation, c’est la mort de l’ethnologie. »

« L’ethnologie, ça s’apprend sur le terrain, pas à l’université. »

Conclusion