1 septembre 2009

EAN : 9782846702706

10.5 x 18 - format poche - broché - 128 pages

10,95 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9782846705707

6,99 €

Nietzsche

Patrick WOTLING

  • Lire un extrait

« Nietzsche méprisait les faibles et défendait le droit du plus fort », « Nietzsche est un penseur nationaliste et pangermaniste », «“Dieu est mort” signifie que Nietzsche veut détruire le christianisme », « Nietzsche est essentiellement un critique et n’a rien de positif à proposer », « Nietzsche est mort fou »… Patrick Wotling nous propose ici un portrait éclairé sur l’un des plus grands philosophes et philologues allemands, qui a considérablement influencé la pensée du XXe siècle.

Ancien élève de l’école Normale Supérieure, agrégé de philosophie, Patrick Wotling est professeur de philosophie et Directeur du département de philosophie à l’Université de Reims. Ses recherches portent sur la philosophie allemande et notamment sur Nietzsche.

 

Sommaire

Introduction

Nietzsche n'est pas un philosophe


« Nietzsche est mort fou. »

« Nietzsche est un philosophe poétisant. »

« Nietzsche se contredit constamment. »

« Nietzsche est un essayiste incapable de systématicité. »

Nietzsche est un penseur antisémite et un défenseur du nationalisme allemand

« Nietzsche haïssait les Juifs. »

« Nietzsche est un penseur raciste. »

« Nietzsche est un penseur nationaliste et pangermaniste. »

« Nietzsche haïssait la démocratie et rêvait d’une société aristocratique. »

Nietzsche est un apologiste de la force brutale

« Nietzsche méprisait les faibles et défendait le droit du plus fort. »

« Nietzsche est misogyne. »

« Nietzsche est un militariste qui ne cesse de faire l’éloge de la guerre. »

« La volonté de puissance est l’apologie du désir de domination. »

Nietzsche est un penseur irrationaliste et nihiliste

« « Dieu est mort » signifie que Nietzsche veut détruire le christianisme. »

« Nietzsche prêche l’anéantissement de toute morale. »

« Nietzsche est essentiellement un critique et n’a rien de positif a proposer. »

« Le principal intérêt de Nietzsche est d’avoir été un précurseur de Freud. »

Conclusion 
: « Seul l’après-demain m’appartient. Certains naissent posthumes. »