1 novembre 2010

EAN : 9782846703390

14 x 20,5 cm - broché - 144 pages

18,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9791031801148

12,99 €

Agir contre le harcèlement moral au travail

Pour en finir avec les idées reçues

Elisabeth GREBOT

  • Lire un extrait

Censé être libérateur, le travail est souvent synonyme de mal-être. Le harcèlement, avec le stress et la surcharge, en est l’une des principales causes. Processus complexe qui implique de nombreux acteurs, le harcèlement touche plus de 12 % des salariés, majoritairement des femmes. Qu’il soit individuel, managérial ou stratégique, visant à contourner des procédures de licenciement, le harcèlement procède des mêmes modes opératoires : pression, humiliation, isolement, désolidarisation collective… qui conduisent la cible à vivre un véritable enfer. Au travers des principales idées reçues, Élisabeth Grebot détaille les mécanismes du harcèlement, les forces en présence, et montre le rôle essentiel du collectif pour mieux vivre ensemble au travail.

Élisabeth Grebot est maître de conférence à l’université de Reims, chercheur au laboratoire PPPS-Paris Descartes, psychologue et psychothérapeute.

 

Sommaire

Introduction

Le harcèlement : un fléau moderne

« Le harcèlement est le mal du siècle. »

« Le harcèlement est une forme de violence parmi d’autres. »

« Le harcèlement moral est rare et très minoritaire. »

« Le harcèlement touche surtout les femmes. »

Causes et conséquences du harcèlement

« Le harcèlement est un conflit mal géré. »

« Le management est toujours responsable du harcèlement. »

« Le stress mène au harcèlement. »

« Le harcèlement tue à petit feu. »

Les partenaires du harcèlement

« Les harceleurs sont des pervers. »

« Personne n’est à l’abri d’être harcelé. »

« Les collègues ont peur de témoigner. »

« Tout le monde fuit en cas de harcèlement. »

Les remèdes

« Le harcèlement n’est pas un délit. »

« Il vaut mieux prévenir que guérir. »

« Personne ne peut aider une cible de harcèlement. »

Conclusion