18 octobre 2018

EAN : 9791031802862

10,5 x 18 - format poche - broché - 200 pages

12,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Idées reçues sur la Première Guerre mondiale

François COCHET

  • Lire un extrait

Notre société française du XXIe siècle est fascinée par la Première Guerre mondiale. L’édition, le cinéma et la télévision se sont emparés du sujet, véhiculant par là-même de nombreuses idées reçues. Car la mémoire est à l’histoire ce que la caricature est au dessin, elle force le trait, exagère, simplifie : « L’assassinat de François-Ferdinand a déclenché le début des hostilités », « Ce fut principalement une guerre de tranchées », « Les femmes sont mises au travail », « Clemenceau et Pétain ont fait gagner la guerre », « Sans les États-Unis, la guerre aurait été perdue », « Toute une génération a été inutilement sacrifiée »… François Cochet s’attache ici à rétablir les faits et nuancer la vulgate de cette « Grande Guerre » qui continue de hanter les esprits.
3e édition

François Cochet est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Lorraine-Metz. Spécialiste de l’étude des hommes en guerre (expérience combattante, prisonniers de guerre), il est également membre du Conseil scientifique national des commémorations de la Grande Guerre.

Sommaire

Les prémices de la guerre

« L’assassinat de François-Ferdinand a déclenché le début des hostilités. »
« Les combattants sont partis la “fleur au fusil”. »
« La guerre devait être courte. »


Un nouveau type de guerre

« L’uniforme des Français est à l’origine de milliers de morts. »
« Les Allemands sont mieux équipés que les Français. »
« Ce fut principalement une guerre des tranchées. »
« Les conditions de vie dans les tranchées étaient terribles. »
« Verdun, la boucherie. »
« Le front est une bande étroite. »
« Tous les soldats sont des combattants. »
« 1918 est la répétition de 1914. »
« Les femmes sont mises au travail. »
« L’Union sacrée dure jusqu’en 1917 en France. »


Hommes et chefs

« Clemenceau et Pétain ont fait gagner la guerre. »
« Le “Front intérieur”, unanime, a gagné la guerre. »
« Les troupes coloniales ont été sacrifiées. »
« Les généraux ont sacrifié leurs hommes pour leur prestige. »
« Sans les États-Unis, la guerre aurait été perdue. »


La guerre de 14-18 : de l’après-guerre à aujourd’hui

« 14-18 fut un profond traumatisme. »
« Beaucoup se sont enrichis grâce à la guerre. »
« La SDN est créée pour éviter de nouveaux conflits internationaux. »
« Toute une génération a été sacrifiée inutilement. »
« Les commémorations sont le socle de la mémoire collective. »
« La Grande Guerre a laissé des traces sur nos paysages. »