1 juin 2008

EAN : 9782846702065

10.5 x 18 - format poche - broché - 128 pages

10,95 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9782846706285

6,99 €

L’Archéologie

Philippe JOCKEY

  • Lire un extrait

« L’archéologie, c’est l’étude des ruines », « L’archéologie est une discipline récente », « L’archéologie est la science des choses anciennes », « L’archéologue est avant tout un homme de terrain », « Fouiller, c’est sauver le passé d’une destruction irrémédiable », « L’archéologie est en charge de notre patrimoine » … Dépassant le cliché d’Indiana Jones, Philippe Jockey nous invite à découvrir une discipline qui, enfant, en a fait rêver plus d’un !

Philippe Jockey, ancien membre de l’école française d’Athènes, est professeur d’histoire et civilisation grecques à l’université d’Aix-Marseille I. Une part importante de ses travaux porte sur l’histoire de l’archéologie.

 

Sommaire

Introduction

Une naissance discutée

« L’archéologie est née en Égypte, dans la Vallée des Rois. »

« L’archéologie est une discipline récente. »

« L’archéologie préventive a tout récemment révolutionné l’archéologie. »

Des terrains disputés

« L’archéologie est la science des choses anciennes. »

« Archéologie et histoire ne se confondent pas. »

« L’archéologie est en charge de notre patrimoine. »

« L’archéologie, c’est l’étude des ruines. »

« L’archéologue est avant tout un homme de terrain. »

La fouille, une pratique réputée

« Plus on creuse le sol, plus on remonte le cours de l’histoire. »

« Fouiller, c’est sauver le passé d’une destruction irrémédiable. »

« L’archéologie est une chasse aux trésors. »

« L’archéologie, c’est la fouille ! »

« Depuis le temps que vous fouillez, vous trouvez encore quelque chose ? »

Misère(s) de l’archéologue

« L’archéologie ne mène à rien, faute de débouchés ! »

« On ne devient archéologue qu’après de longues années d’études. »

« L’archéologie est si pauvre qu’elle doit faire appel à des mécènes. »

« Les archéologues se livrent parfois au trafic d’antiquités. »

« On aura toujours besoin des archéologues. »

Conclusion