21 avril 2022

EAN : 9791031805108

14 x 20,5 - broché - 208 pages

20,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Format ePub : 9791031805375

13,99 €

Le Liban : du mythe phénicien aux périls contemporains

idées reçues sur un État à la dérive

Daniel MEIER

  • Lire un extrait

Les représentations qui nous parviennent du Liban depuis près de 50 ans sont des images choc de guerre, de destruction, d’explosion… occultant celles d’une société en proie à une crise profonde aux ramifications multiples. Crise d’une classe politique gangrénée par le communautarisme, crise économique qui fait payer au peuple libanais le prix fort de la prévarication de ses élites et de la faiblesse de son état, crise géopolitique qui place le Liban au cœur des enjeux de pouvoir et des logiques de conflits qui secouent le Moyen-Orient depuis des décennies.
La complexité de ce qui s’y joue est source de nombreuses idées reçues qui opposent une grandeur passée à une décadence contemporaine, la beauté des sites et des paysages à la laideur des guerres… C’est le long de ce chemin tortueux et complexe que Daniel Meier nous entraîne afin de réfléchir à nos visions préconstruites de ce Liban qui ne cesse de défrayer la chronique.

3e édition revue et augmentée de l’ouvrage « Liban. Identités, pouvoirs et conflits »

Daniel Meier est docteur en sociologie politique et spécialiste du Liban.
Il enseigne actuellement à Sciences Po Grenoble et au Global Studies Institute ­à l’Université de Genève.

Sommaire

Identités et société

« Les Libanais sont les descendants des Phéniciens. »
« Le Liban est une création de la puissance coloniale française. »
« La démocratie communautaire est idéale pour le Liban. »
« Le Liban, c’était la Suisse du Moyen-Orient. »
« Les Libanais sont présents partout dans le monde. »
« Les Libanais, peuple de commerçants, louent le capitalisme facteur richesse collective. »
« Le Liban est un pays très francophile. »
« Le Liban offre un tourisme culturel. »


Histoire politique

« Les réfugiés palestiniens sont responsables de la guerre civile. »
« La guerre civile était une guerre de religions. »
« Israël a occupé le Sud-Liban pour défendre la Galilée. »
« L’occupation syrienne du Liban avait pour objectif son annexion. »
« Rafic Hariri a reconstruit le Liban après la guerre civile. »
« L’armée libanaise est une institution faible et divisée. »
« Le Hezbollah, un état dans l’état. »


Périls et défis

« La campagne militaire israélienne de l’été 2006 visait à libérer ses deux soldats capturés par le Hezbollah »
« Le Liban n’a pas connu de printemps arabe car c’est un système démocratique »
« La présence massive de réfugiés syriens est un danger pour le Liban »
« La dégradation des relations entre Libanais sunnites et chiites est inévitable »
« L’effondrement économique du Liban est la conséquence de la corruption et d’un état faible. »
« La révolution du 17 octobre 2019 a échoué en raison de ses divergences internes. »
« La destruction du port de Beyrouth le 4 août 2020 est due à l’explosion de nitrate d’ammonium appartenant au Hezbollah. »

Presse

– Recension de l’ouvrage sur le site de l’université de Genève, le 7 juillet 2022. A lire ICI.
– Entretien avec l’auteur pour le Centre arabe de recherches et d’études politiques, le 14 juin 2022. A voir ICI.
– Interview de Daniel Meier dans Tout un monde sur RTS, le 12 mai 2022. A réécouter ICI.