24 mars 2022

EAN : 9791031805085

14 x 20,5 - broché - 160 pages

20,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Ouvrage en pré-commande : commandez-le aujourd’hui et recevez-le à parution le 24 mars 2022.

Format ePub : 9791031805269

13,99 €

Penser la fin de vie

Interroger la mort pour chercher un sens à la vie

Régis Aubry

  • Lire un extrait

Depuis quelques décennies la fin de vie a dépassé le cadre de l’intime pour devenir l’enjeu d’une société qui refuse de plus en plus la mort. Certains « cas » très médiatisés ont également conduit à la ­­­­« sensationnalisation » d’un débat qui peine à être mené sereinement, alors même qu’il nous concerne tous : collectivement, par les réponses que les soignants et le législateur apporteront, individuellement par l’appréhension que nous avons de notre finitude.

Pionnier dans la recherche sur la fin de vie et les soins palliatifs, Régis Aubry en aborde tous les aspects dans leur complexité et avec une profonde humanité. Ce faisant, il nous invite aussi à réfléchir sur la vie et le sens que nous voulons lui donner.

Régis Aubry est chef de l’unité de médecine gériatrique et du département de médecine palliative à l’Hôpital Universitaire de Besançon et membre du Comité national d’éthique français (CCNE).

Sommaire

Définir la fin de vie

« La fin de vie concerne les vieux. »
« La fin de vie est la mort proche. »
« La fin de vie n’a pas de sens. »
« Il y a une limite à la vie. »
« La mort, c’est quand on ne respire plus et que le cœur s’arrête de battre. »


Aider à la fin de vie

« Fin de vie rime avec souffrance. »
« L’euthanasie, l’assistance au suicide, la sédation profonde jusqu’à la mort… c’est la même chose. »
« L’euthanasie est le moyen d’éviter la souffrance de la fin de vie. »
« La sédation profonde et continue en fin de vie est une euthanasie déguisée. »
« Les directives anticipées permettent de régler les questions relatives aux décisions de fin de vie. »
« La personne de confiance décide pour le malade qui n’est plus en état de le faire. »
« La loi encadre toutes les questions de fin de vie. »
« On ne meurt bien que dans les unités de soins palliatifs. »
« La France est en retard pour les soins palliatifs. »
« Les soins palliatifs sont une forme de médicalisation excessive de la fin de la vie. »
« Les soins palliatifs, c’est laisser mourir voire faire mourir. »
« Les soins palliatifs atteignent leur limite dans certaines situations. »


Apprivoiser la mort

« Il faut dire la vérité aux malades lorsqu’ils sont atteints d’une maladie grave. »
« On manque de temps pour l’accompagnement des personnes en fin de vie. »
« La mort ne me fait pas peur. »
« Je peux maîtriser ma mort. »

Presse

– Note d’un membre de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, le 10 mai 2022. A lire ICI.