6 septembre 2018

EAN : 9791031802848

10,5 x 18 - format poche - broché - 136 pages

12,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Ouvrage en pré-commande : commandez-le aujourd’hui et recevez-le à parution le 6 septembre 2018.

Format ePub : 9782846705769

6,99 €

Idées reçues sur les Vikings

Régis BOYER

  • Lire un extrait

Des chroniques épouvantées des moines du Moyen Âge aux blockbusters américains, sur fond de mer déchaînée, d’incendies, à la proue de son drakkar… le Viking hante l’Histoire pendant deux siècles et demi. Barbare vociférant, épée dressée et casque à cornes sur la tête, il pille, viole, brûle et tue sans vergogne.
Pourtant, que ces hommes, en nombre nécessairement limité, aient pu occuper de la sorte le devant de la scène aussi longtemps ne peut être le simple fait du hasard… Si, comme l’a fait Régis Boyer tout au long de sa carrière, on accepte de renoncer aux images toutes faites, on découvre une véritable culture et une civilisation au plus haut sens du terme.

2e édition en hommage à Régis Boyer, avec une préface d’Eric Boury.

Traducteur et auteur de nombreux essais sur les cultures du Nord de l’Europe, Régis Boyer fut professeur de langues, littératures et civilisation scandinaves qu’il a largement contribué à faire connaître en France. Il a par ailleurs fondé l’Institut d’études scandinaves à la Sorbonne.

Préface d’Eric Boury dont les traductions nous ont permis de découvrir notamment Arnaldur Indriðason. Régis Boyer fut son directeur de thèse.

Sommaire

Le mythe du Viking

« Les Vikings étaient des surhommes. »
« Les Vikings étaient de redoutables barbares. »
« On ne sait rien d’eux. »
« Ils sont apparus et ont disparu comme par enchantement. »


D’invincibles guerriers

« Les Vikings étaient des pillards. »
« Ils naviguaient sur des drakkars. »
« Ils ont sillonné toutes les mers. »
« Ils ont colonisé le monde. »
« Les Vikings sont partis d’Islande pour découvrir l’Amérique. »


Sans foi, ni loi…

« C’étaient de féroces païens. »
« Ils avaient des pouvoirs magiques. »
« Ils se sont convertis au christianisme contraints et forcés. »
« Ils étaient tous égaux. »
« Ils ne connaissaient que les rapports de force. »


… ni culture

« Ils n’étaient pas civilisés. »
« C’étaient des poètes. »
« Ils nous ont laissé de merveilleuses sagas. »