18 janvier 2024

EAN : 9791031806532

10,5 x 18 - format poche - broché - 208 pages

13,00 €

Pour les commandes à l’étranger, merci de nous contacter directement par mail : contact[at]lecavalierbleu.com.

Idées reçues sur le suicide

mieux comprendre pour mieux prévenir

Michel DEBOUT, Jean-Claude DELGENES

Le suicide est un cri adressé aux autres, un cri trop souvent étouffé par tous ceux qu’il dérange. Il est un rendez-vous manqué avec les vivants, une protestation, un refus de toutes les injustices sociales qui mènent au désespoir et facilitent le passage à l’acte. Étudiants précarisés, salariés épuisés, harcelés, agriculteurs isolés, enseignants oubliés, policiers stigmatisés, chômeurs fragilisés, femmes violées… il faut aller au-devant de toutes celles et ceux que la société laisse au bord du chemin, entendre leur cri pour prévenir l’irréparable.
Mais la prévention n’est possible que par une connaissance précise, approfondie de la réalité du suicide, des groupes les plus exposés et de celles et ceux qui doivent vivre l’épreuve indicible du suicide d’un proche.
En interrogeant les idées reçues qui entourent ce sujet encore tabou, cet ouvrage répond à un enjeu essentiel : mieux com­prendre afin de mieux prévenir. Car la France, très en retard dans ce domaine, doit de manière urgente faire de ce drame personnel et social une grande cause nationale de santé.

Michel Debout, psychiatre, est professeur émérite de médecine légale et de droit de la santé, spécialiste de la prévention du suicide et des souffrances au travail.
Jean-Claude Delgènes est économiste, expert en organisation du travail et fondateur de Technologia, l’un des principaux cabinets de prévention des risques liés au travail.

2e édition revue du livre « Suicide un cri silencieux » (2020)

Sommaire

La connaissance du suicide

« Le suicide est héréditaire. »
« Les adolescents pensent beaucoup au suicide. »
« Le suicide est un choix personnel à respecter. »
Pour médicaliser la fin de vie, les grands principes de la loi Clayes-Leonetti
« Il ne faut pas culpabiliser l’entourage. »


Les principaux facteurs

« La crise du Covid a accentué le risque suicidaire. »
« Les maladies mentales poussent au suicide. »
« Les personnes qui se donnent la mort sont en dépression. »
« Drogues, alcool et psychotropes sont des facteurs aggravants dans le risque de passage à l’acte. »
« Les violences sexuelles sont à l’origine de beaucoup de suicides. »
« Le surendettement conduit au suicide. »
La précarité des étudiants
« L’isolement social favorise l’émergence de la crise suicidaire. »


Les mutations du travail

« De plus en plus de suicides sont causés par le harcèlement moral. »
La crise suicidaire de France Télécom et le verdict historique du tribunal correctionnel de Paris
« Les nouvelles formes de travail peuvent aggraver le risque suicidaire. »
« Le suicide est lié à l’épuisement professionnel. »
Le suicide des soignants
L’ennui au travail, la sous-activité ou le bore-out peuvent conduire à la crise suicidaire
« Le chômage augmente le risque suicidaire. »


Passage à l’acte

« Il n’y a pas de signes avant-coureurs. »
Ceux qui tentent ne veulent pas mourir
« Beaucoup de suicidés semblaient aller mieux. »
Le suicide : geste de courage ou de lâcheté ?
« Communiquer sur un suicide encourage le passage à l’acte. »


Prévention du fait suicidaire

« La prévention concerne tout le monde. »
Le rôle de l’Observatoire national du suicide
« Les entreprises sont en retard dans la prévention du suicide. »
« Après un suicide, l’entreprise doit réagir rapidement. »
« Quel que soit son coût, la prévention reste un investissement bénéfique pour l’employeur. »

Presse

– Tribune dans Miroir social, le 5 février 2024. A lire ICI.
– Tribune de Jean-Claude Delgènes dans Marianne, le 4 février 2024. A lire ICI.
– Billet de blog de Jean-Claude Delgènes sur le Club de Mediapart, le 2 février 20245. A lire ICI.
– Jean-Claude Delgènes était l’invité de Sud Radio, le 4 février 2023. A revoir ICI.
– Entretien avec Jean-Claude Delgènes dans Stratégies, n°2204, le 24 janvier 2024. A lire ICI.